Accueil » Aimez-vous suffisamment vos donateurs? Ou comment améliorer la rétention? (partie 1)

Aimez-vous suffisamment vos donateurs? Ou comment améliorer la rétention? (partie 1)

Atypic

08 juillet 2014

Articles de blogue

Aimez-vous suffisamment vos donateurs? Ou comment améliorer la rétention? (partie 1)

La rétention, un enjeu reconnu

Tandis que les organismes caritatifs déploient de grands efforts – mais pas toujours de la manière la plus efficace –pour ajouter de nouveaux donateurs à leur communauté de sympathisants, un nombre encore plus élevé de donateurs quittent cette même communauté. Par conséquent, ce mouvement défavorable ne peut qu’entraîner une baisse des revenus chez les OBNL.

Personne ne conteste cette tendance : pratiquement tous les fichiers de donateurs des organismes caritatifs sont en décroissance. Le seau se vide tranquillement, mais sûrement. Selon plusieurs spécialistes, il s’agit là de l’enjeu no 1 de notre « industrie ».

Nous observons une certaine difficulté au sein des OBNL à saisir l’ampleur de l’attrition de leur base de donateurs et à adopter les stratégies nécessaires pour la contrer. Un peu comme si une forme de fatalisme avait gagné les professionnels de la philanthropie ou encore les conseils d’administration, qui refusent de reconnaître cet enjeu et d’approuver des budgets adéquats.

Pourtant, en travaillant stratégiquement sur les leviers cruciaux de la rétention des différentes catégories de donateurs, il y a moyen de ralentir l’hémorragie, ou mieux, d’inverser la tendance. Pour y arriver, il faut rapidement se mettre au travail en priorisant les actions qui ciblent les variables ayant un effet concret sur le comportement de fidélisation des donateurs. Nous croyons qu’il faut examiner les quatre niveaux d’interaction entre le donateur et l’organisme dans le but d’obtenir le renforcement de son sentiment de loyauté :

  1. Sa satisfaction à l’égard du geste qu’il pose
  2. Son adhésion à la cause
  3. Sa confiance dans l’organisme
  4. Son engagement réel par rapport aux formes de relations proposées

Certains peuvent avoir d’autres opinions quant aux principaux axes de la relation donateur-OBNL à étudier et juger qu’il y a d’autres facteurs à prendre en compte.

Je vous invite à nous faire part de tout autre élément qui ferait partie de votre « top 4 » en utilisant la section « commentaires » ci-dessous. Un échange sur la question de la rétention des donateurs serait très intéressant et instructif…

Nous sommes convaincus que les actions visant la rétention des donateurs, bien pensées et adroitement réalisées, sont plus que jamais essentielles à l’établissement d’une relation donateur-OBNL solide, durable et plus généreuse. La bonne nouvelle, c’est qu’une relation satisfaisante pour le donateur aidera non seulement à réduire le nombre de départs, mais aussi à améliorer le recrutement de nouveaux donateurs.

Parlez-vous l’inclusion?

Atypic, 10 juin 2024

Articles de blogue