Accueil » Connaissez-vous vraiment tout le potentiel de votre communauté web?

Connaissez-vous vraiment tout le potentiel de votre communauté web?

Atypic

22 mars 2016

Articles de blogue

Connaissez-vous vraiment tout le potentiel de votre communauté web?

Si je vous pose la question, c’est que je crois sincèrement qu’une communauté web dynamique et engagée peut aider votre organisme à amasser des fonds.

Par communauté web, j’entends surtout votre liste de diffusion (ces fameuses adresses courriel : abonnés à votre infolettre, partenaires, sympathisants, diplômés, donateurs, etc.) et vos réseaux sociaux, Facebook en tête.

Et par dynamique et engagée, je veux dire une communauté qui se fait l’ambassadrice de votre cause, avec laquelle vous entretenez une conversation (particulièrement sur les réseaux sociaux) et qui peut parler de vous dans ses réseaux si vous le lui demandez.

Que peut-on faire avec une communauté web dynamique? Beaucoup de choses… L’une des possibilités est le sociofinancement (crowdfunding), dont vous avez sûrement déjà entendu parler. Si cette forme de financement a d’abord été associée aux projets artistiques, aux petites entreprises émergentes et à l’économie sociale, le sociofinancement peut aussi être un outil intéressant de collecte de fonds pour les OBNL et les organismes de charité.

Mais pour une campagne de sociofinancement réussie, certaines conditions gagnantes sont nécessaires. Avant de plonger, posez-vous ces quatre questions simples :

Avez-vous un projet spécial à financer?

Pour que votre communauté « embarque » et qu’elle partage, vous aurez besoin d’un projet (un service, un manque à gagner, un événement, une nouvelle clientèle à desservir, etc.), d’un appel à l’action fort avec un objectif financier établi et une date d’échéance. Pour le financement de votre mission au sens large, privilégiez plutôt les moyens traditionnels de collecte de fonds.

Avez-vous les ressources pour animer votre campagne et votre communauté sur les réseaux sociaux?

Vous devez pouvoir être présent sur les réseaux sociaux tous les jours, suivre l’évolution de la campagne et être réactif, sans oublier de remercier vos relayeurs. Ce sont eux qui font vivre votre campagne!

Avez-vous choisi votre plateforme?

Vous pouvez choisir une plateforme déjà existante, vous appuyer sur les outils web que vous avez déjà ou en développer de nouveaux, en partenariat avec une agence par exemple. Vous voudrez alors considérer les coûts, le temps que devront y consacrer les membres de votre équipe et la flexibilité que vous offrent les différentes options.

Avez-vous pensé à l’après-campagne?

Une campagne de sociofinancement bien ficelée est une superbe occasion d’acquérir de nouveaux donateurs. Il faut rapidement penser à comment les accueillir et à ce que vous leur offrirez : courriels de remerciement et de compte rendu; information plus détaillée sur votre organisme; sondage et autres façons de s’engager. Les possibilités sont nombreuses. Il s’agit de voir ce qui est susceptible de répondre aux intérêts de votre nouvelle communauté, et de déterminer l’orientation de la relation naissante.

À quel genre de résultats peut-on s’attendre avec une telle campagne? En voici un exemple, réalisé par Atypic pour le Wapikoni mobile, à la fin de l’année 2015.

Et en attendant de lancer votre prochaine campagne web, n’oubliez pas que chaque nouvel abonné à votre infolettre et que chaque nouvel ami est beaucoup plus qu’un nouvel allié ou qu’un donateur potentiel : c’est en fait la porte d’entrée vers un tout nouveau réseau qui pourrait bientôt soutenir votre cause!

L’accessibilité et l’inclusion au cœur de l’événement

William Mullen, 10 juin 2024

Articles de blogue

Parlez-vous l’inclusion?

Jennifer Brunet, 10 juin 2024

Articles de blogue