Accueil » Tendances à surveiller en 2017, ou le potentiel de collecte de fonds inexploité des médias sociaux

Tendances à surveiller en 2017, ou le potentiel de collecte de fonds inexploité des médias sociaux

Atypic

09 février 2017

Articles de blogue

Tendances à surveiller en 2017, ou le potentiel de collecte de fonds inexploité des médias sociaux

En ce début du mois de février, je flirte avec la limite de l’acceptable quant aux publications de billets de type « prédictions pour l’année à venir » (celle-ci se situant probablement pas très loin de la date acceptable pour souhaiter « bonne année » à un client ou à un fournisseur). Mais bon, je m’assume. Après tout, il n’est jamais trop tard pour s’inspirer des meilleures pratiques et essayer de nouvelles stratégies. Voici donc les tendances que je vous suggère de surveiller ou, mieux encore, d’essayer en 2017.

C’est un fait, les budgets alloués par les organismes du secteur pluriel en promotion sur le web ne sont pas comparables aux efforts déployés par le secteur privé, dont les agences de publicité.

C’est normal, moins d’argent veut aussi dire moins d’espace pour risquer. Donc, je crois que 2017 va marquer le début d’une sollicitation via certains canaux pratiquement inutilisés. J’ai en tête les applications de chat social telles que SnapChat, What’s App et, pourquoi pas, la sollicitation via Facebook Messenger ou les textos. Ainsi, il ne faudrait pas s’étonner de voir de plus en plus d’appels au don via Facebook Live ou Instagram Stories.

Parlant de Facebook, les pages de collecte de fonds à même la plateforme feront probablement leur apparition en 2017. Actuellement disponible uniquement aux États-Unis, les organismes canadiens ont bien hâte de pouvoir mesurer la puissance de mobilisation de cet outil. La date de sortie pour le Canada n’est pas encore connue, mais je vous invite à visiter le microsite de Facebook et à vous y abonner pour en avoir un avant-goût.

En terminant, mon souhait le plus cher pour 2017 est que les organismes du secteur pluriel puissent trouver un terrain de jeu pour échanger sur leurs bons coups, les moins bons ainsi que pour commenter les campagnes et les différentes initiatives de chacun. J’ai la sincère conviction que c’est la seule façon d’arriver à devancer le courant et profiter des bénéfices d’une saine émulation.

L’accessibilité et l’inclusion au cœur de l’événement

William Mullen, 10 juin 2024

Articles de blogue

Parlez-vous l’inclusion?

Jennifer Brunet, 10 juin 2024

Articles de blogue