Accueil » Comment je suis devenue donatrice mensuelle… (Témoignage)

Comment je suis devenue donatrice mensuelle… (Témoignage)

Atypic

21 septembre 2018

Articles de blogue

Comment je suis devenue donatrice mensuelle… (Témoignage)

Pour moi, la nouvelle année et ses bonnes résolutions débutent en septembre. La rentrée des classes. L’envie de changer. En bien. En mieux.

Dans mes vœux de nouvelle année, je me suis toujours promis de donner plus et plus souvent. En me faisant cette promesse solennelle d’échanger mon envie compulsive de magasiner contre celle de donner… Soyons franche, cela n’a jamais fait long feu.

Mais…

Depuis un an, je travaille chez Atypic. Et on peut le dire Atypic a changé ma vie et mon regard sur la façon de donner.

Alors que je méditais sur l’année 2018-2019, j’ai pensé à cet organisme que je chéris tant et que j’aide comme je peux, tantôt en faisant du bénévolat, tantôt en faisant un don de fin d’année.

Je me suis alors rendu compte, que cette association ne m’a jamais demandé d’être donatrice mensuelle. Pire, elle ne m’en donne même pas l’occasion … Même sur sa page web, il n’y a aucune option « faire un don mensuel ».

J’ai donc pris les devants et envoyé un courriel à la personne responsable de la gestion des dons. Et devinez quoi? Le don mensuel existe. Il fallait simplement demander… Pourquoi n’est-ce pas mis en avant? Je n’ai toujours pas d’explications. La peur d’en demander plus? Ne pas savoir en expliquer les avantages? Autant le dire, sans Atypic, je ne serais jamais devenue donatrice mensuelle pour cet organisme et pourtant…

Être donatrice mensuelle pour eux m’apporte déjà du réconfort. Je me sens utile, je me sens engagée. Mais sans la corde au cou (ouf!).
J’ai l’impression que chaque mois, sans même y penser, je vais faire une bonne action, mieux que ça, je vais aider des gens qui en ont vraiment besoin.

Si on m’avait en plus expliqué que je réduisais les frais administratifs de l’organisme, que j’allais les aider à mieux planifier leur budget annuel,  à mieux gérer les urgences…

Mon plus grand regret, c’est de n’avoir appris ces avantages « que » grâce à Atypic. De ne jamais avoir reçu d’information sur le don mensuel, ni courriel, ni trousse postale alors que je suis donatrice depuis des années… c’est comme si on m’avait oublié.

On pense déranger, on pense que ceux qui le souhaitent feront le pas d’eux-mêmes, et pourtant sans document et surtout sans sollicitation, comment penser à cette option? Parce que pour devenir donateur mensuel, il faut plus qu’une simple émotion. Il faut comprendre ce que ce geste apporte.

L’accessibilité et l’inclusion au cœur de l’événement

William Mullen, 10 juin 2024

Articles de blogue

Parlez-vous l’inclusion?

Jennifer Brunet, 10 juin 2024

Articles de blogue