Accueil » Merci de ne pas mettre les causes en quarantaine!

Merci de ne pas mettre les causes en quarantaine!

Atypic

01 avril 2020

Articles de blogue

Merci de ne pas mettre les causes en quarantaine!

Qu’est-ce qu’un service essentiel?

Il y a fort à parier que votre réponse variera en fonction de votre historique personnel. Si vous êtes issu d’un milieu défavorisé, vous considérerez sûrement que les banques alimentaires sont un service essentiel. De même, si vous avez déjà vécu de la violence conjugale, vous serez plutôt d’avis que les maisons d’hébergement devraient être considérées de la sorte, alors que si vous êtes un amoureux des animaux, vous trouverez certes impensable de fermer les refuges pour animaux abandonnés ou maltraités. Nos besoins essentiels propres varient selon notre mode de vie.

Mais la vérité, c’est que tous les organismes sont des services essentiels. Qu’ils évoluent dans le secteur la santé, de l’environnement, de la prévention, de l’éducation, des droits humains, de la culture ou bien d’autres, tous répondent à des besoins qui se trouvent au cœur de nos collectivités. Et quand on regarde les annonces faites par le gouvernement fédéral au cours des derniers jours, que ce soit les 16,5 millions de dollars débloqués pour les organismes d’aide aux aînés et aux jeunes ou les subventions aux entreprises auxquelles les organismes à but non lucratif et les organismes de bienfaisance sont également admissibles, je pense qu’on peut dire chapeau à M. Trudeau. Parce que oui, parfois, il faut aussi savoir dire merci.

S’il est vrai que la santé économique d’un pays est primordiale pour sa survie, il en va de même pour son secteur caritatif, car il serait faux de croire qu’en tout temps, les gouvernements peuvent répondre à tous les besoins des citoyens. Et si ce secteur tombe au moment même où l’économie entière du pays est déjà fortement ébranlée, que restera-t-il de notre société? Alors non, on ne peut pas mettre les causes en quarantaine. Les ressources récemment offertes par le fédéral permettent non seulement aux entreprises de verser des salaires, mais aussi aux causes de poursuivre leurs activités pendant cette période où leurs actions sont d’autant plus nécessaires.

En cette période difficile, la distanciation sociale est certes le remède le plus efficace pour prévenir la maladie. Merci à nos dirigeants de comprendre qu’il ne faut pas pour autant se distancier des plus vulnérables. Plus que jamais, il est temps de faire preuve de solidarité. À la hauteur des gestes que vous êtes en mesure de poser, sachez que les causes ont besoin de nous. Que ce soit par des dons en argent, en denrées alimentaires, ou en temps, faisons en sorte que notre générosité nous rapproche les uns des autres.

Parlez-vous l’inclusion?

Atypic, 10 juin 2024

Articles de blogue